пятница, 13 ноября 2009 г.

La journée du Chagrin et de la Non-Réconciliation

Le 7 novembre, partout dans le monde, des Russes de tous les âges et de toutes conditions sociales ont fait mémoire du jour de Chagrin et de la Non-Reconciliation, suivant l’anniversaire du Coup d’Etat de 1917 au cours duquel les communistes ont pris le pouvoir en Russie. Plus de 30 millions de personnes en Russie ont été victimes du régime communiste entre 1917 et 1991. Cette période comprend les actes de répression perpétrés par Lénine, Staline, puis celles qui ont été perpétrées après la mort de Staline en 1953.
Le 7 novembre 2009, l’Union-Ordre Impériale Russe a organisé à Saint Pétersbourg à minuit, un service de requiem à proximité de la tombe du Cadet Vladimir Alexandrovich, qui a été tué par les communistes le 12 novembre 1917 en résistant au coup d’état. Plus tard, à 15 heures, une manifestation s’est tenu Place de la Trinité. L’Union-Ordre Impériale Russe accompagnée d’autres organisations anticommunistes, ont adressé une pétition à l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe et à l’OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe). Dans cette pétition, les Monarchistes Russes ont proposé de proclamer le 7 novembre comme étant la Journée Internationale du Souvenir des Victimes du Communisme.
Le même jour, à Moscou, l’Union-Ordre Impériale Russe et le Parti « Grande Russie » ont organisé une conférence autour de la thématique « Le Tsar a-t-il abdiqué ? ». Il y a eu plus de 120 participants à cette conférence. Les participants ont discuté du fait de savoir si l’acte d’abdication du Tsar était ou non un faux ou si le Tsar avait signé l’acte lui-même. Même dans l’hypothèse où le Tsar aurait signé, cet acte était illégal et n’aurait eu aucun effet de Droit. L’idée directrice de la conférence était de porter attention au fait que le Tsar n’avait pas cessé de servir l’idée monarchiste et qu’il n’avait pas trahi la Russie et son serment prêté en 1613. Aujourd’hui, nombreux sont les gens en Russie qui se souviennent de l’autosacrifice du Saint Tsar, et sont prêts à servir actuellement ses Héritiers Légaux, en la personne du Chef de la Maison Impériale Russe, la Grande-duchesse Maria Vladimirovna.

Le Secrétariat du Commandeur de l’Union-Ordre Impériale Russe